Bilan de mon PVT au Japon avec en bonus des conseils pour réussir son PVT

Je suis arrivé au Japon le 2 août 2013 et nous somme maintenant le 2 février 2014 passé. Cela fait donc un peu plus de 6 mois que je suis au Japon. Le temps passe tellement vite à Tokyo, plus vite qu’à Paris pour ma part !

Il est temps pour moi de dresser avec vous un bilan de mon semestre avec des conseils de noob que je pourrais apporter 😉

Le dernier bilan que j’avais fait date du 2 novembre 2013 qui correspondait au bilan de mon 1er trimestre. Depuis, il s’en est passé des choses.

Déjà avant toute chose, laissez moi vous remercier pour votre soutien que ce soit en recevant des e-mails qui me font très plaisir, ou bien par vos commentaires qui me mettent de bonne humeur, ou tous simplement par vos likes dans la page facebook du blog.

A l’heure où je vous parle, mon blog totalise plus de 16 000 visiteurs uniques depuis sa création ! J’espérais pas autant en le démarrant et j’en suis très fier 🙂

Ma page facebook totalise 206 likes, c’est un petit nombre mais c’est beaucoup pour moi, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, c’est ici 😉

Vous pouvez également me suivre sur Twitter sachant que mes articles sont d’abord publiés sur ce réseau social pour les impatients 😉

Je suis par ailleurs allé 6 jours en France pour régler des tracasseries administratives, j’y reviendrais dans mon bilan. J’en ai donc profité pour faire une escale sensationnelle à Abou Dhabi avec Etihad Airways. 

Maintenant trêve de bla bla, c’est parti pour le bilan !

Vie sociale

Bilal est devenu mon pote de galère au Japon, c’est avec lui que je profite de la Night Life au Japon. Un chic type 😉

 Sinon j’ai rencontré des personnes qui m’ont contacté via mon blog:

– Cédric et son pote

– Aziz et son pote

– Elise et Yann

Une grande dédicace pour vous, ce fut un plaisir 🙂

J’ai quitté par ailleurs la Muslim Guest House de Sakura à Yoyogi Uehara.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’un proche de la famille de ma copine, m’a laissé son appartement. Amazing 🙂 he oui, j’ai bien de la chance donc inutile de vous faire un article là dessus.

La famille de ma copine dispose d’un appartement libre qu’ils utilisent lorsqu’ils reçoivent de la famille. En dehors de cela, il est vide et inoccupé.

Ils m’ont proposé de l’occuper et le pire vous savez quoi c’est que je n’ai pas à payer de loyer juste la facture d’eau et d’électricité qui s’élève à 10 000 Yen par mois.

Pour 10 000 Yen par mois (72,71 euros), j’ai un studio équipé et meublé avec un piano 🙂 à Komazawa-Daigaku (Dentoshi-Line) à 3 stations de Shibuya.

L’inconvénient c’est que je dois y vivre avec ma copine 🙂 !

Je plaisante, je suis hyper content et ça m’enlève une charge principale qu’est le loyer. J’ai insisté pour payer une part du loyer mais ils ont refusé, ils m’ont juste dit de bien prendre soin de l’appartement et faire le jardinage ! Hé oui j’ai un petit jardin 😉

Sinon le loyer pour ce genre d’appartement coûte sans charges, 70 000 Yen (509 euros).

J’ai donc fait un pot de départ à la Muslim Guest House.

Conseils:

Une Guest House, tu dormiras !

 

Ma chambre chez Sakura House ! Je dormais en haut et Bilal en bas !

Ma chambre chez Sakura House !
Je dormais en haut et Bilal en bas !

Vous l’aurez compris, la première chose à faire quand vous débarquer au Japon avec un WHV, c’est de vous faire des potes et surtout de ne pas ignorer les français. C’est la plus grande erreur à faire et c’est ce que certains français faisaient quand j’étais en Australie !

Je pense que vous avez tous entendu certains specimens vous sortir : « je suis pas venu au Japon pour parler avec des français bla bla »

Le seul endroit où vous devez fuir les français c’est dans une école de langue japonaise pour progresser ;-), du moins éviter d’être voisin, ça vous empêchera de bavarder.

Ne rester surtout pas dans votre coin en parfait solitaire. Une fois, j’ai rencontré une française qui m’a contacté via mon blog en me disant qu’elle avait du mal à trouver du travail.

En allant la rencontrer, j’ai tout de suite su ce qui n’allait pas. C’était une personne qui restait enfermée chez elle dans un appart (mademoiselle ne voulait pas prendre une Guest House car elle ne supportait pas partager une salle de bain) et qui passait son temps à rédiger des CV et à les envoyer pour postuler dans son domaine (la photographie).

Elle n’avait pas de contact à l’extérieur et ne sortez pratiquement pas donc aucun cercle social. Je lui ai fait prendre conscience de son problème et je l’ai pistonné dans un bar à Roppongi, elle y a travaillé 2 semaines après s’être fait virée, je ne sais pas ce qu’elle est devenue après 🙂

Bref, vous l’aurez compris à moins d’avoir déjà un cercle social au Japon, ne prenez surtout pas d’appart même si votre budget vous le permet et optez pour une Guest House.

Vous avez des Guest House ultra pas cher comme celle dans laquelle j’ai séjourné au Ten Ten Shikaten.

Ils y a des japonais certes et des étrangers mais vous serez entassés dans des lits de 20 personnes et croyez moi ce n’est pas les conditions pour socialiser.

La plupart des gens qui vont dans ces Guest House ont déjà un cercle social et fréquentent ces endroits pour faire des économies de loyer.

Ils essayent de rester le moins possible dans la Guest House car le confort n’est pas au rendez vous et y viennent que pour pioncer.

Pour les japonais qui sont dans ces Guest House, à part être une personne doué d’une intelligence sociale inouïe pour être amis avec eux; c‘est vraiment pas facile, la plupart de ces japonais sont issue de classe modeste/moyenne et ont déjà un cercle d’amis et sont à fond dans leurs études universitaires et exploitent les lieux que pour dormir et étudier, certains allument leur lampent toute la nuit pour étudier.

Ils n’ont vraiment pas le temps de faire amis amis avec vous.

C’est pour cela que je vous recommande une Guest House de qualité ou l’accent est mis sur le confort et sur la socialisation avec les résidents.

J’ai testé pour ma part Sakura House mais il y en a d’autres (je rédigerais un article sur une autre Guest House avec laquelle j’ai eu de bons echos)

Le must serait de viser une Guest House avec seulement 2 lits par chambre voir 4 mais pas plus.

Si vous séjournez dans une chambre de 2 lits, votre colocataire deviendra forcément votre ami si ce n’est votre ennemi auquel cas il faut changer de chambre.

C’est comme ça que Bilal est devenu un ami sur qui je peux compter et non un simple pote ! Quand vous êtes 2 dans une chambre, vous êtes obligé de vous ouvrir et d’aller vers l’autre, vous n’avez pas le choix c’est comme en prison 😉

Avec les autres, ouvert tu seras

 

sociable

Et surtout sortez et ouvrez vous, mon boulot à Roppongi m’a permis de connaitre pas mal de français installés longtemps au Japon qui m’ont donné pleins de bons plans que j’ai partagé sur mon blog.

Dès que vous voyez un français, sympathisez avec lui, il aura sans doute un bon plan à vous refiler, n’importe quoi, pas forcément un emploi mais un endroit pas cher pour faire ses courses par exemple.

Je ne prône pas le communautarisme mais cela peut être judicieux de toquer aux portes des associations communautaires dont vous relevez. Vous êtes chrétien ? Dans une église, ou pourra peut être vous rediriger vers un logement pas cher ou vous refiler des bons plans.

Vous avez la double nationalité ou des origines (italienne, espagnole, …); allez voir ce qui se passe dans les Instituts, Associations ou carrément ambassades. Vous aurez certainement accès à un tableau d’affichage avec des offres d’emploi.

Vous êtes français de souche pas de soucis, j’ai vu une association « Les Bretons du Japon », je vous promets ça existe, bref il y a forcément des associations qui vous ressemblent. Fouinez et vous verrez bien.

Pour ma part, en allant à la Cami Mosqué, j’ai été redirigé vers la Muslim Guest House qui est la moins cher des Guest House de Sakura House et très bien situé et j’ai aussi rencontré une personne sympathique qui m’a aidé dans diverses démarches alors que je ne parlais pas japonais.

Une copine japonaise ou petit copain japonais, tu sortiras

 

japanese

En principe si vous venez en Working Holiday Visa au Japon, c’est pour rester 1 ans à moins d’être déjà casé(e), c’est donc l’occasion pour vous de sortir avec une japonaise ou un japonais.

De toute façon, soyons pragmatiques, vous n’aurez pas le choix. Mais cela vous procurera beaucoup d’avantages comme améliorer votre japonais, être assisté dans vos démarches administratives, apprendre d’avantage sur la culture et bénéficier du cercle social de votre copine ou copain.

Malheureusement, j’ai entendu certains français me dire qu’au Japon, ils sont dans une optique de s’amuser, qu’ils veulent collectionner des japonaises et papillonner. 

Certes mais disons que c’est une vision perdante, car à part être un objet sexuel vous en tirez aucun avantage si ce n’est perdre votre temps et dilapider vos économies car cela vos incitera à sortir beaucoup !

Evitez les petites allumeuses de Roppongi même si il faut se l’avouer, elle nous font mal aux yeux 😉 et prenez une fille simple. Je rédigerais par la suite un article sur le genre d’endroits ou on peut trouver des gens intéressants à dater.

Soyez clair et direct, dites que vous êtes la temporairement au Japon et que vous vous donner 1 an pour réfléchir par la suite. Pas la peine de lui promettre  la Lune car vous en subirez les conséquences. En effet, ces demoiselles ont les veines fragiles et c’est le genre de nana à vous faire du chantage affectif ou une crise suicidaire. Vous êtes prévenus !

Méfiez vous aussi de certaines filles au Japon qui cherchent désespérément à avoir un gosse métisse. Je rédigerais un article quand j’aurais le temps sur ces spécimens. Faites attention et surtout protégez vous !

Pour les filles en quête d’un copain japonais, va falloir être entreprenante car vous les impressionnez et certains n’osent pas trop sauf quand ils sont bourrés. Cela ne veut pas dire qu’ils sont pas attirés, c’est juste que pour eux , vous leur paressez inaccessibles. Faites le premier pas.

 Pour ma part, c’est grâce à ma copine japonaise que j’ai pu avoir le job au Restaurant Champs de Soleil et le plan pour l’appart à Komazawa-Daigaku.

Votre mission avant même de trouver un job au Japon est de vous faire des potes et de vous trouver une copine japonaise ou un petit copain japonais.

Prenez tout le temps pour ça et laissez vous surprendre 🙂

BOULOT

 

boulot_jupe_2612_north_584x0

Vous vous souvenez de ma démission en mauvais terme au NY BAY. 

Et bien figurez vous que je n’ai pas été payé pour les 10 jours que j’ai fait au motif que je n’ai pas respecté un préavis qui m’aurait de toute façon refusé. Voilà c’est la vie mais sans regret, j’ai appris beaucoup dans ce job.

En parlant de démission, j’ai aussi démissionné du restaurant Champs de Soleil.

Principalement parce que j’en avais marre de faire la vaisselle mais aussi parce que je voulais pas travailler pour travailler vu que j’ai obtenu mon plan pour l’appart.

Si je dois travailler autant le faire pour quelque chose qui en vaux la peine.

Je suis donc en recherche d’emploi mais en version soft, je prends mon temps car je n’ai pratiquement pas de dépenses vu que je paye quasiment rien pour mon loyer.

J’occupe mon temps en apprenant le piano en autodidacte et en m’entrainant au jiu jitsu.

Sinon Bilal qui a démissionné auprès de KAIO pour travailler à Uniclo m’a branché auprès de sa manager et j’ai eu un entretien avec elle, je dois à présent attendre le second entretien avec le directeur du bar sushi pour connaitre l’issu de tout ça.

Je me suis réinscrit à Human School pour un second trimestre donc je continus à être payé en prenant des cours de japonais. Cela me permettra de payer les 10 000 Yen (72,71 euros) que je suis censé donné pour la facture d’eau et d’électricité et tout juste de quoi manger.

Va falloir que je trouve autre chose si je veux financer des projets de sorties !

Alors c’est décidé, je vais faire comme tout le monde et me jeter à l’eau : donner des cours de français one to one en freelance !

Je vais donc faire la chasse aux étudiants et essayer de vivre de ça. Cela me permettra d’être indépendant et de gérer mes horaires comme j’en ai envie. Et puis c’est plus cool que de faire de la vaisselle.

Cela dit, je continu à postuler aux offres intéressantes qui me tombent sous la main.

Mais je vous cache pas aussi que je fais un peu de business, j’y reviendrais plus bas dans l’article.

Mais pour faire simple, je dirais aussi que mon temps est compté et que j’ai d’autres projets. Je reviendrais plus tard là dessus …

Conseils:

Ne comptez pas uniquement sur les cours de langue pour financer votre WHV au Japon

Ne venez pas en WHV au Japon avec la naïveté de débarquer direct et de vous lancer dans le tutorat du français en freelance.

Cela prend beaucoup de temps pour avoir le nombre d’étudiant nécessaire pour pouvoir vivre convenablement de cette activité et surtout les garder et les fidéliser.

En moyenne, les français que je connais ont 3 ou 4 étudiants et on un temps partiel à côté dans la restauration.

Néanmoins certains ont percé et arrive à vivre convenablement de cela mais cela leur a demandé du temps et un travail de grande haleine.

Attention: ne mettez jamais dans votre programme de travail pour la demande du WHV à l’ambassade que vous comptez exclusivement donner des heures de cours en freelance.

Pour eux, cela relève de l’impossible mais surtout quand bien même vous leur démontrer que vous y arriverez. Ils requalifieront votre WHV en visa travail voir visa entrepreneur puisqu’il s’agit de freelance.

Ce n’est pas impossible de donner des cours de langues en tutorat mais n’ayez pas à l’esprit que c’est facile et de compter que sur cela.

Ne vous mettez pas en tête de vouloir travailler à tout prix dans votre domaine

Je peux comprendre que vous soyez sur diplômé ou que vous sortez d’une bonne école mais si vous ne parlez pas japonais et quand je dis parler c’est JPLT 1 ou 2, cela va s’avérer difficile surtout si vous êtes un noob comme moi et que vous ne connaissez rien à la culture japonaise.

Cela dit ce n’est pas impossible, d’ailleurs moi même j’ai jamais postulé dans mon domaine au Japon donc je ne peux pas avoir un feedback sur le marché du travail qualifié au Japon.

Mais ce sera peut être pour vous l’occasion de vous ouvrir et de faire autre chose pour prendre du recul. C’est plutôt l’esprit que je conseille d’avoir.

Si vous planifiez longtemps en avance de venir au Japon en WHV, c’est peut être le moment d’apprendre un peu le japonais.

Cela vous sera très utile ! Si vous vous en donnez la peine, vous pouvez atteindre le niveau JPLT niveau 5 voir 4.

C’est un niveau pas mal pour travailler dans la restauration en cuisine ou en tant que serveur sinon si vous avez pas de niveau comme moi, cela reste accessible mais vous ferez plutôt de la plonge.

Même si il est assez facile de se débrouiller sans parler un mot japonais à Tokyo, je suis quand même passé à côté de pleins d’offres car je n’avais pas de niveau de japonais.

Donc pratiquez avant de venir, ce sera un plus pour vous.

Postulez au programme ski avant de venir en PVT au Japon. Cliquez ici !

J’ai pas pu bénéficier de ce programme car il est ouvert exclusivement aux personnes qui sont en France. Donc, envoyez votre candidature avant même de faire les démarche pour le PVT.

Enfin mon conseil, le plus précieux en matière de boulot au Japon c’est d’aller jeter un oeil à la catégorie job du blog.

En plus, ce mois ci, je vais mettre une avalanche d’offres d’emploi et de bons plans. Si voulez être au courant de ces offres bien avant qu’elles soient publiés sur le blog, je vous conseil de me suivre sur le compte twitter du blog 😉

Langue japonaise

 

onizuka1

Mes progrès sont flagrants ! Quand j’ai débarqué à Tokyo-Narita, le 2 Août 2013, je ne parlais pas un mot japonais.

Aujourd’hui, je sais commander mes repas, demander une direction pour me rendre à un endroit, dire ce que j’aime et ce que j’aime pas, me présenter et faire des invitations. Et le tout en japonais !

Ce minimum me permet de survivre à Tokyo et je le dois beaucoup à KANDA GAIGO CAREER COLLEGE.

Les cours à HUMAN ne m’ont pas permis de progresser car le niveau est plus proche du JPLT 4. Donc tout se fait en Hiragana et Katakana. Mais ma foi, cela m’a permis de gagné des sous 🙂

Sinon à l’heure où je vous parle, je suis toujours un analphabète au Japon, je ne sais ni lire et ni écrire le japonais 🙁

Conseils:

Ne payez pas une fortune pour apprendre le japonais

Vous pouvez progresser et apprendre le japonais sans pour autant payer des masses dans une école de langue. Il faut savoir saisir les bons plans et surtout donner de sa personne en s’auto formant à travers des bouquins. Essayer de pratiquer le plus possible, en parlant aux japonais. Mais en aucun cas, cela doit vous amener à snober les autres français. Avoir une copine japonaise ou petit copain japonais serait le top mais quand on un niveau 0, cela ne rime à rien. Il faut impérativement avoir des bases que ce soit par le biais de cours ou par l’auto formation.

Ne gâcher pas votre PVT pour apprendre le japonais dans une école de langue.

Faire 3 mois dans une école de langue: pas de soucis mais si vous comptez faire plus franchement je ne vois pas l’utilité de venir au Japon avec un PVT.

Le WHV vous donne la chance de rester dans un pays tout en travaillant et pour le cas du Japon, c’est qu’il vous permet de travailler sans limitation de durée pour un même employeur. Ce qui n’est pas le cas pour l’Australie par exemple.

Il vaut mieux l’utiliser dans ce sens puis si vous voulez rester plus longtemps au Japon, vous pourrez enchaîner par un visa étudiant et à ce moment là vous inscrire dans une école de langue.

Le visa étudiant dans une école de langue est assez simple à obtenir et souvent ce visa est sollicité dans l’unique but de rester plus longtemps au Japon, certains français parlent parfaitement le japonais et ça ne les empêchent pas de demander un visa étudiant langue dans le but de rester encore longtemps et de maximiser leurs chances d’avoir un visa de travail.

Sorties

 

SORTIES AU JAPON

 

Depuis ma démission au NY BAY, j’en ai vraiment profité. J’ai visité les villes suivantes:

Kyoto

Sendaï

Sapporo

et j’ai skié dans les stations de ski suivantes:

– Spring Valley

– Teine resort

– Kokusai resort

– Niseko 

Je suis allé à une boite de nuit l’Ageha : j’ai juste une chose à vous dire , c’est LA MEILLEURE BOITE DE NUIT DE TOKYO SI CE N’EST DU JAPON ! (voir l’article ici) !!!

Conseils:

Ce sera votre façon de gérer vos dépenses qui détermina votre capacité à pouvoir assumer des éventuelles sorties.

Quand je poste mes photos de voyage sur Facebook, certains s’imaginent que je suis un Qatari pourtant l’argent ne m’est pas tombé du ciel.

Je suis une personne très économe et certains me qualifient même de radins mais je les emmerde copieusement 🙂

Ce sont toujours les mêmes qui bavent lorsque les autres voyagent plus qu’eux, pourtant ces mêmes personnes ne réfléchissent pas quand ils dépensent leurs argents, ils font que manger dehors et ne prennent pas la peine de cuisiner et de faire leurs courses dans des endroits pas cher.

Pire, je connais certaine personne qui mette 200 euros sur une paire de chaussure voir font 600 euros de shopping dans les magasins. Avec tout cet argent, je m’offre facile des vacances à plus 1000 kms. Je me suis toujours sapé simple et pas cher.

Bref, à vous de voir comment vous voulez gérer votre argent mais je ne vais pas le faire à votre place quoique je pense faire un blog sur l’argent et sa gestion. A voir…

Mes 6 jours en France

823524_269296739894238_618565630_o (1)

Je suis donc allé en France, mi janvier, régler des tracas administratifs. J’étais obligé d’être là physiquement, j’en ai profité pour voir ma famille.

J’ai pris une grosse claque à l’aéroport Charles de Gaulle en prenant le RER B pour rentrer chez moi ! J’étais trop habitué au Narita Express et compagnie… 🙂

Mêmes les meufs, j’ai plu le même regard qu’avant. Je ne sais pas si je suis devenu un « Japanese Fetish » mais en tout cas j’ai perdu mes repères 🙂

J’ai rien de spécial à raconter si ce n’est 3 anecdotes :

– Je suis allé me commander dans une boulangerie, la fameuse formule « sandwich / boisson / dessert ». Comme je ne connaissais pas les sandwichs, j’ai gentiment demander à la boulangère, ce qu’elle avait. Elle m’a répondu sèchement :

« Mais monsieur, vous pouvez pas lire, c’est tout simplement marqué sur la pancarte sur votre gauche »

Elle m’a mis le seume. Quand vous êtes habitué dans les combinis du Japon à entendre des « Iraye Shayemassene », « Ohayo Kozaymasu », « Domo Arigato Gozaimasu », « Haye Dozo ».

Le tout accompagné avec une panoplie de courbettes à 90 ° et de sourires jusqu’à ce que vous sortez et ben croyez moi ça fait mal !!!!!!

– Ma copine m’a rejoint à Paris et je lui ai donné rendez vous à la Défense. C’était sa première fois en France. Elle ne savait pas trop quel ticket prendre alors elle a pris un ticket de métro. De toute façon, elle s’est dit qu’au pire des cas, elle pourrait ajuster son ticket comme au Japon (Adjustment Fare).

Avant de sortir à la station la Défense, des agents RATP contrôlent son billet et constate qu’il est pas bon car pour venir à la Défense, elle a emprunté le RER A et non le métro. Du coup, il fallait acheter un ticket TER.

Sauf que elle, ne comprend pas tout ça, vu que c’est sa première fois. Elle a même demandé naïvement où se trouver la machine pour ajuster son ticket comme au Japon 🙂

Résultat, ces agents ont voulu lui coller un procès verbal en lui faisant payer 35 euros !!!

Heureusement que j’étais là mais au début, elles ont rien voulu comprendre, j’ai dû montrer le passeport de ma copine avec le tampon d’arrivée pour prouver qu’elle venait de débarquer en France, je vous laisse imaginer l’humiliation.

Elles m’ont dit que c’était bon pour cette fois mais une des agents a rajouté en me rendant le passeport de ma copine :

« Faut dire quand même à votre amie, qu’ici on est pas à Hong Kong et qu’il y a des lois à respecter »

Hahahah… Un moment, j’ai voulu lui faire comprendre que quand le « Sage montre l’horizon, l’imbécile regarde le doigt » tout en lui faisant une leçon de Géographie mais pour tout vous dire j’étais pressé ce jour là.

Quand je pense qu’on m’a accueilli comme un prince au Japon et que parfois même je perdais mon ticket et que les agents à Tokyo me laissaient sortir gratuitement. J’ai honte !

– Et enfin pour couronner le tout, je me suis fait voler mon iphone 5S.

J’avais posé mon téléphone le temps que je mette bien ma valise et une fois retourné, il a disparu. Heureusement que j’avais pris l’assurance perte/vol. On m’en a aussitôt redonné un à Tokyo.

Conseils:

Préparez vous au retour brutal en France

On s’est ramassé une tempête de neige le samedi 8 février, en me réveillant, j’ai crû qu’on m’avait transporté pendant mon sommeil en Sibérie

1798919_10202008381064579_2078253306_o

– J’ai décroché la 3ème place lors d’une compétition de jiu jitsu brésilien à Tokyo: le Trial Abou Dhabi World Championship

C’est dommage car si j’aurais été 1er en absolut, j’aurais pu avoir un billet d’avion avec prise en charge de l’hôtel à Abou Dhabi pour disputer le grand tournoi qui réunit les meilleurs champions de la planète.

 

  • Cédric

    Mec, t’es génial!

    Merci pour le blog et tous les conseils!

    Je pensais venir au Japon d’ici 5 mois et je t’aurai contacté pour quelques tuyau mais tu auras surement déjà quitté le pays pour Hong Kong et c’est tout ce que je te souhaite! 😀

    • mertel

      Merci Cédric et Bienvenue dans mon blog 🙂

      Je passerais peut être le mois de juillet au Japon donc qui sait on se verra peut être 😉

  • Salut, encore une fois merci pour tous ces conseils !

    Je vais à Tokyo début mai, j’allais proposer de te rencontrer et que je te paie un verre si tu étais d’accord mais… je vois que tu vas bientôt partir, tant pis ! 🙂

    Et je confirme le retour en France a été brutal pour moi aussi alors que je n’avais passé qu’un mois et demi au Japon en 2010… A Narita les guichetiers étaient hyper serviable, courbette, sourire… Arrivée à Charles de Gaulle, leurs équivalents français ne me regardent même pas et ne me disent pas bonjour, et parlent entre eux en vérifiant mon passeport : « Au fait, tu l’as baisée celle dont tu m’avais parlé ? ».

    La France quoi.

    • mertel

      Merci Lowren !

      Ton message m’a fait rire 🙂 Tu les a vraiment entendu dire ça !? Enorme !! 🙂

      • Oui ils ont vraiment sorti ça, juste quand je me présentais devant eux…
        Je me souviens aussi avoir trouvé la France très sale après mon retour du Japon (rues, villes, etc). Moi qui déteste Paris en plus j’étais servie. 😀

  • Mega-Megu

    Yo !

    Encore une fois super article, encore une fois ça motive pour partir . J’aurais vraiment appris plein de choses grâce à ton blog et je t’en remercie !

    • mertel

      Merci Mega Megu 🙂

  • Sayu

    je te souhaite bon courage continue comme sa c’est génial ce que tu fais 🙂

    j’ai bien aimer le petit passage sur les flics(faut les comprendre ils ont du mal a différencier étranger et français ‘humour un peux foireux’)je pense vraiment que la banlieue, flic etc t’avais vraiment pas manquer XD.

    • mertel

      Merci Sayu ! C’étaient pas des flics mais des contrôleuses de la RATP 😉

  • Johanraph

    Salut,
    Pour commencer c’est la première fois que je viens sur ton site et j’ai envie de dire bravo, il est super bien foutu ton site. 😉
    Par contre tu m’as déçu lors de ton séjour administratif à Paris ^^, en effet tu aurais du rembarrer la contrôleuse. Nan mais sérieux dire « Hong Kong » tout ça parce que ta petite amie est asiatique c’est tout simplement un gros cliché d’inculte! De plus c’est dégueulasse de coller un procès verbal à un étranger qui vient de débarquer, qui ne connait pas le pays et qui prend le mauvais ticket par erreur, franchement c’est dégueulasse!! Aucune compréhension. Quelle belle image de la France! 🙂 Bref quand j’entends ça j’ai un peu honte d’être français ^^

    Sinon ton site donne envie de partir au Japon du jour au lendemain. 😉

    Bref je te souhaite une bonne continuation!

    • mertel

      Salut Johnraph et Bienvenue dans mon blog ! 🙂

      Merci! Pour l’histoire de la contrôleuse, j’étais vraiment pressé puis ça aurait rimé à rien 🙂

  • Matias

    Ton passage sur la France et plus précisément sur Paris me dégoûte, j’ai franchement honte… je ne suis pas encore parti au Japon mais que ce soit des Japonais ou n’importe qu’elle autre nationalité qui vient nous voir.. c’est pitoyable.

    Bon après je trouve quand même que c’est surtout à Paris qu’il y a ce genre de comportement, pour le reste de la France les gens reste quand même assez sympa.

    Sinon pour tout le reste merci ! Ton blog est bien sympa et bien écrit. Et tu nous fais profiter de tes bon plans c’est vraiment cool =)

    • mertel

      Merci Matias !

      C’est vrai, tu as raison la vie à Paris est dure et parfois inhumaine comparé à certains endroits en province. 😉

  • SimonW

    Je viens de découvrir ton blog et sérieux: il est tip top !
    Rien à dire… Et merci pour ces nombreux conseils qu’on retrouve trèèèès peu chez d’autres blogueurs de qualité.
    Arigatou !

    • mertel

      Do itashimasthe Simon et bienvenue dans mon blog ! 🙂

  • pario

    Super résumé. Je vais déposer mon dossier dans 3 semaines. Grâce en partie aux conseils et bons plans de ton blog je peux vraiment préparer mon voyage avec facilité !

    Merci à toi !

    • mertel

      Je t’en pris Pario ! Bienvenue dans mon blog !

      Tiens nous au courant pour ton PVT 😉

  • Donc plutôt que de penser aux sentiments il faut sortir absolument avec un/une japonaise pour la langue, les démarches administratives et en priorité. On est pas loin du papillonnage dénoncé un peu plus bas dans l’article.

    • mertel

      Salut Béné et Bienvenue dans mon blog 🙂

      Tu n’as pas tord ! C’est vrai que dans un sens, il y a un aspect un peu péjoratif et pas très moral (recherche d’intérêt) mais à partir du moment où 2 personnes se respectent, je ne vois pas le mal.

      De toute façon au Japon, j’ai remarqué que c’est plus facile d’avoir une petite amie ou petit copain plutôt que d’avoir une réelle amité japonaise.

      Après je n’ai pas dit qu’il faut sortir avec le premier ou la première japonaise qui te tombe sous les yeux. Tu as le choix et le temps surtout 😉

      Après pour ma part, je pense qu’être en relation avec une personne autochtone ou citoyenne du pays est un accélérateur d’intégration.

  • Mega-Megu

    « Je rédigerais par la suite un article sur le genre d’endroits ou on peut trouver des gens intéressants à dater. »

    « Méfiez vous aussi de certaines filles au Japon qui cherchent désespérément à avoir un gosse métisse. Je rédigerais un article quand j’aurais le temps sur ces spécimens.  »

    J’attends beaucoup c’est 2 articles ! 😮

    • mertel

      « Pour les gens intéressants à dater », ce sera le prochain article, il est en cours de rédaction 🙂

      Pour le second, faudra patienter le temps que je recueille plusieurs avis et témoignages 😉

  • Aziz

    Hello Mertel, merci pour le message, ce fut un plaisir de te voir au Japon, j’espère que tout se passera pour le mieu pour toi.

    See you,
    Aziz

    • mertel

      Oui Aziz , super ! 🙂

      Le plaisir est partagé !

      A bientôt !

  • flopom

    Bonjour.
    Une consultation pratique : ma femme est japonaise mais nous vivons maintenant en Nouvelle – Calédonie. Elle n’a jamais réussi à débloquer son iphone 4 pour l’utiliser ici. Tu passais des contrats avec quelle compagnie? Ça marche avec les autres aussi? Quel outils pour unlocker?

    j’attends également tes 2 articles en préparations avec impatience.

    Bonne continuation

    • mertel

      En pratique quand on sait faire de la bidouille comme mon beau frère, c’est possible de débloquer un iphone soit même. Sinon les plus faciles à débloqués, sont ceux bloqués SOFTBANK. « AU by KDD » c’est une galère mais pas impossible !

      Sinon, un peu de patience, je ferais un article détaillé sur le déblocage d’iphone au Japon.

      Bon courage et a bientôt !

  • flopom

    PS : J’attends aussi avec impatience l’article sur les voitures. On peut être exonéré de taxes à l’import en Nouvelle Calédonie qu’une seule fois lorsque l’on emménage, et c’est dans 3 semaine pour ma moitié, donc ça peut valoir le coup car ici les taxes et prix des bagnoles font peur

    • mertel

      Pour mon projet de voiture comme je ne reste pas 1 an au Japon, j’ai mis ça de côté mais je ne l’ai pas oublié. J’étudis la question.

      En fait, les voitures japonaises ne sont pas cher, c’est leur entretien et le parking qui coute bonbon.

      Du coup, si on atteste avoir habiter 1 an au Japon et posséder un véhicule pendant 6 mois et bien on peut rentrer avec sa voiture sans payer de tva, de taxes et de droit de douanes. Par contre, durant la première année en France, on ne peut pas la vendre. Sinon il faut faire toutes les paperasses au mines pour l’homologuer aux normes européennes sinon pas d’immatriculation. C’est pour cela que c’est bien d’acheter des berlines allemandes au Japon !

      Merci pour ton post car tu me fais penser que je dois faire mon permis japonais, je vais me pencher sur la question avec bien sûr un article à la clé !

  • Hicham

    Bonjour,

    Super article!!! merci pour cette quantité importante d’infirmation, le truc des doses de médicament pour les japonais m’a fait bien marré.

    Dans l’attente de nouveaux articles, Merci beaucoup.